Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/11/2008

McCain lâché par Joe le plombier

Joe le Plombier avait sûrement un dernier ptit boulot à faire... Au point qu'il a lâché John en plein meeting, on sent tout le désarroi dans le regard de ce pauvre John. On ne peut décidément plus faire confiance à personne!

16/10/2008

Mea culpa, le bout de mon doigt


Couteaux.jpgMerci d'avertir la population.

De lui ouvrir les yeux sur les drames qui se préparent.

De lui rappeler les dangers ménagers.

D'avoir pensé aux enfants.

D'imaginer que des bandits n'attendaient que ça.

Qu'ils cherchaient depuis longtemps un libraire chez qui acheter de grands couteaux en douce.

Merci de penser qu'il suffit de cacher quelque chose pour qu'elle n'existe pas.

Que s'il n'y avait pas de voitures, les routes seraient sûres.

Que si Marylin Manson ne chantait pas, la vie serait "comme avant" à Colombine.

Merci de soutenir que c'est l'arme qui tue et pas celui qui l'utilise.

Merci de nous avoir prévenu.

Merci de ne vendre "que" des assiettes pour goûter votre canard.

Avec une lame, les lecteurs pourraient le désosser ;-)

Gilles Milecan

 

02/10/2008

Ce soir c'est la folle ambiance

Marc Moulin est mort. La RTBF radio annonce une journée "Marc Moulin". L'animateur précise que ça ne lui aurait pas plu mais "que tant pis" et que c'était un ami, etc.

Et bien moi, c'était pas mon ami. J'aime bien ce que je connaissais de lui. Mais s'il ne voulait pas qu'on fasse tout un tralala, je ne vais pas m'y mettre.

08/09/2008

Prude tube

Il est minuit passé. La journée de demain se prépare. Des idées à rassembler. L'envie d'un peu de musique pour l'ambiance se fait sentir. Direction You Tube avec un premier choix en tête. Un truc dont une bribe m'a collé aux oreilles dans l'après-midi. Après m'être ravisé pour Magnus « Summer's here », qui me rappelle immanquablement de revoir une xième fois

Lire la suite

07/07/2008

Un air de platoon

L'hélicoptère prend de la hauteur. Sous ses rotors, une quinzaine de guerilleros restent immobiles. C'est tout juste s'il ne font pas signe de la main pour dire "au revoir". Mitraillettes en bandouillère, ils regardent leurs otages partir pour un autre campement. Pas un des

Lire la suite